Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lundi 9 février 2021

Une journée, des signes 

 

Petite, ma mère me disait toujours que j’avais trop d’imagination.

Peut-être a-t-elle raison.

En tous les cas, trop d’imagination, pour traverser une journée comme celle-ci, ça aide.

Lundi 9 février : il y a 6 mois, nous avons embrassé Hélène pour la dernière fois. Des bisous, sur sa peau douce, malgré un visage sans vie.

Quel gâchis !

Dame nature n’a rien de sympathique. Elle est d’une violence inouïe, gratuite. Elle est injuste. Elle a tant de pouvoirs.

….

1

Le premier signe est arrivé dès le début de la journée, par un sms aussi matinal qu’exceptionnel. Ma mère m’écrivait. Si tôt, ça lui arrive rarement, surtout à cette heure où elle sait que je suis au travail. Un SMS enjoué qui m’annonçait que, quelques jours seulement après leur déménagement, son petit-fils, accompagné de sa femme et de sa fille viendront les retrouver à Jard. Et, puisque nous serons là-bas aussi, avec Mélissa, nous aurons, pour la première fois, l’occasion de passer quelques jours ensemble.

Avons-nous déjà passé des vacances ensemble ? un Week-end ?

Est-ce possible ?

C’est une grande première. Et voilà qu'elle m'arrive le 9 février, dès 8 heures du matin.

2

Il y a quelques années, avec la multiplication des smartphones dans notre univers familial, je mitraillais à tout va, capturant des scènes de vie qui remplissaient et saturaient mon téléphone.

Didier tentait de me convertir à "Google Photo", et me l’avait installé. Je faisais mon possible pour le désactiver. Mais google est tentaculaire et a tôt fait de profiter de mon inattention permanente pour se réactiver à mon insu.

Quant aux photos que j’accumulais, j’en faisais de jolis diaporamas qui défilaient sur mon écran en permanence dans la journée. Mal rangées, parfois enregistrées dans des endroits improbables au fin fond de mon téléphone, il y en a que je n'ai jamais pu retrouver. Chaque changement de téléphone donnait lieu à des pertes incontrôlables de quantité de ces tranches de vie. Lorsqu'Hélène a disparu, nous avons tous cherché frénétiquement la moindre de ses photos: nous nous sommes mis à rechercher dans les tréfonds des vieux PC et les ex téléphones qui trainent dans la maison.

Tout cela pour dire que , par un phénomène que je ne m’explique pas, je reçois parfois des notifications de Google photos, qui me proposent de revisiter une journée passée par l'intermédiaire des photos que j'ai prises. D’ordinaire, je râle, en disant que je fais ce que je veux et que je regarde les photos que je veux quand je veux.

Mais là, ce lundi 9 février, impossible de ne pas être enchantée par le prouesses de GOOGLE, qui a projeté sur l'écran de mon smartphone, une photo que nous n'avions pas encore débusquée:

Hélène, en plein pique-nique, dans la neige....Alors que je ne prends presque que des photos de paysages. Combien de chances y avait-il pour que je me retrouve face à une photo "perdue" de ma fille?

Alors, oui, j’ai de l’imagination.

Mais , malgré tout…ça me laisse pensive...

 

                          Corinne Mama Show

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Hommages à Hélène, #Réconfort
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :