Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cailloux

ça n'a l'air de rien, un caillou.

ça va partout, un caillou.

Dans le fond des poches de pantalon, sur une étagère s'il est joli, dans les jardins paysagers...

ça sert à tout, un caillou.

ça fait des ricochets, ça résonne, ça se collectionne, et ça marque le chemin.

ça peut même faire des ravages:

https://www.leparisien.fr/societe/vacanciers-arretez-d-empiler-des-pierres-a-la-plage-ou-a-la-montagne-19-08-2019-8135796.php

Il parait même qu'on peut  manger de la soupe aux cailloux.

 

Mes trois enfants sont nés, sans un poil sur le caillou.

D'ailleurs, puisque Louis était un grand ramasseur de cailloux, nous l'avions surnommé ainsi: Caillou!

A cette même époque, un dessin animé est sorti. Le personnage principal, petit d'homme de quelques années, se prénommait aussi Caillou.

Mes trois ont donc grandi, bercés par le générique entêtant de cette petite série (Pour écouter, c'est ICI)

https://www.youtube.com/watch?v=-0QjJwsm_EI&ab_channel=CaillouenFran%C3%A7ais-WildBrain

Vous l'aurez compris, chez nous, le caillou, c'est quelque chose.

 

 

Le rapport avec Hélène ?

Il m'est venu une nuit.

Un caillou, la nature, la balade que son amie Léa lui a dédiée (ici), la pierre, une tombe.

L'idée est née, qui consisterait à ramasser un caillou, lors de nos promenades. Un caillou assez lisse pour pouvoir y écrire, assez gros pour avoir la place d'écrire ce que l'on veut. Il suffit de bien le laver, de le laisser sécher, et d'utiliser un marqueur. 

Et c'est parti!

Pour le début, j'ai un peu triché. Le plus gros des cailloux (un bon gros galet), je l'ai trouvé dans le jardin de Marcelle, à Jard. J'imagine que ce sont les enfants qui l'ont amené ici. Même chose pour les plus petits: Marcelle avait des sacs entiers de cailloux décoratifs pour orner ses pots de fleurs.

Quant aux textes, Mélissa et moi avons décidé de reprendre les "mots doux" qu'Hélène a reçus, le jour de la cérémonie. 

Ces mots doux seront changés, le plus régulièrement possible. Sait-on jamais qu'elle les lise....

Les anciens galets, qui auront déjà orné sa tombe, iront retrouver le jardin de Marcelle dans lequel nous planterons les fleurs reçues le 17 aout.

Nous qui ne sommes pas jardiniers pour deux sous, nous allons  créer un "jardin d'Hélène".

Sa tombe, nous l'ornerons de fleurs et de cailloux.

                              "                                              "

Je suis allée près d'elle. Assise sur sa pierre, j'ai sorti un marqueur et j'ai tracé les mots doux que Mélissa a choisis. Ce sont ceux de Margot. Je me suis appliquée comme jamais.

Lorsque j'ai eu terminé de placer galet et petits cailloux, j'ai ressenti une légère bouffée de chaleur, à me faire frissonner, et ......j'ai entendu.

Sa petite voix espiègle, un leitmotiv qu'elle répétait à chaque fois qu'elle était "fière de moi", même si mon exploit ne consistait qu'en une tarte aux pommes réussie.

" Elle est forte, ma maman"

Oui, c'est un peu moqueur, à 20 ans, de flatter l'égo de sa "Moma", ainsi. Mais, elle avait bien senti que j'adorais ça.

Sur sa pierre, le résultat est "vivant" et a réussi à me soulager deux grandes journées.

Deux jours de paix intérieure, grâce à cette idée "déco".

 

Les p'tits caillouxLes p'tits cailloux
Tag(s) : #De l'aide sur le chemin du deuil., #Hommages à Hélène, #Pour se recueillir: cimetière
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :