Le H d'Hélène

Publié le 30 Juin 2021

Le  « H » d’  Hélène

 

Le "h" est muet ou pourquoi ne dirait-on pas « discret »…

 

Comme le disait souvent Corinne à Hélène, Louis et Mélissa : « La discrétion est une qualité ».

Pour avoir vu Hélène grandir, je peux dire que cette qualité, elle l’avait (et tant d’autres aussi !).

Cette lettre que l’on n'entend pas commence à faire du bruit en classe lorsqu’on apprend aux jeunes enfants à l’écrire.

Le H majuscule, tant redouté par sa complexité apparente prend forme sur les ardoises puis la magie opère sur les cahiers. Chaque année, je prépare les modèles : la minuscule, la majuscule et un prénom commençant par cette lettre. Rares sont les années où je n’ai pas fait écrire à mes élèves : « Hélène ». J’ai pris plaisir à le faire lorsqu’Hélène était dans ma classe en CE1 et les autres années, aussi, avec toujours une pensée pour elle, sa frimousse, ses cheveux, son sourire, ses éclats de rire et son sérieux.

Malheureusement, cette année, impossible d’écrire Hélène sur les cahiers.

Je l’ai gardée « pour moi » ainsi que tous ces moments de vie partagés de son arrivée en CP jusqu’à son entrée au lycée.

Cette parenthèse se refermera dès la rentrée avec la ferme intention d’envahir les lignes des cahiers de ton prénom « Hélène ».

 

Fabienne

 

 

 

 

 
 

Petites bouteilles peintes de ses petites mains, sur le temps de midi à Longpont et offertes à la fin de son CE1.

Rédigé par latitevadrouille

Publié dans #Hommages à Hélène

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article